• Bonjour très chère et adorable amie Sarah, merci de poser ton regard sur mon blog ...
    Puis-je te convaincre à lire ce beau roman d'amour, et à me confier tes impressions ressenties en lisant ce bouquin !!!


    * DIEU REUNIT CEUX QUI S'AIMENT * Ce merveilleux roman de Georges ETIENNE va te transporter dans un véritable tourbillon émotionnel.


    Résumé:

    Un petit village perdu, là bas, quelque part dans la Vallée de la Creuse; un couple de bergers et leur fils encore adolescent luttent pour survivre, dans le travail usant de la terre et des moutons. Page après page, l'auteur vous conte cette histoire pûrement fictive des Stévenant, famille très attachée à la terre creusoise ...
    Des hommes et des femmes forgés par la patience, l'humilité, le travail et le désir de transmettre ....
    Des êtres de coeur trop souvent atteints dans leur chair, trop souvent frappés par les caprices de l'histoire et de l'existence, et ce, depuis les dernières années du XIXe siècle qui virent Tonin, l'aïeul, devenir orphelin.
    Un traumastisme fondateur pourtant puisque c'est à partir de l'héritage laissé par les siens que ce jeune homme, à peine sorti de l'adolescence et depuis toujours amoureux de Clémence, va tenter de bâtir une vie à l'écart des vicissitudes du sort. Une figure tutélaire qui dut attendre pour vivre sa passion, qui métamorphosa la bergerie en haras, qui survécut au premier conflit mondial pour revenir auprès des siens avec le désir d'assurer un avenir serein à Bastien, ce fils bien aimé ... Mais qui peut prédire la durée des jours heureux ?
    Saga articulée autour de Tonin, Bastien et Rose Stévenant, * Dieu réunit ceux qui s'aiment *raconte le temps et ses rythmes, ses phases bienveillantes et ses soudaines turbulences, la plénitude qu'il peut apporter et les tragédies qu'il sait prodiguer. Mettant en scène une famille de province, propriétaire d'un haras majestueux, qui ira de grâce en disgrâce, de joies en deuils, le roman de Georges ETIENNE restitue, sur près d'un siècle et au sein d'une plume qui sait s'effacer derrière les douleurs et émois des personnages, les gloires éphémères et les chutes brutales de tout un clan.

    Réédité aux Editions du peuple, ce livre est de nouveau à votre disposition :
    * Format 21 x 14cm - Couverture cartonnée en couleur - 580 pages - Prix de vente : 20 ¤
    Pour commander :
    FRANCE - SUISSE - LUXEMBOURG - BELGIQUE : www.les-editions-du-peuple.be (Frais de port gratuit)

  • joli profil +555 pr toi ;) bsx

  • merciiiiiiiiiiiiiiii xD ;;)))+5bisous

  • Anonyme

    Sarah , qu'en dites vous ?

  • Anonyme

    Dans un magasin , je me suis retrouvé dans l'allée des jouets . Du coin de l'½il , j'ai remarqué un petit bonhomme d'environ 5 ans , qui tenait une jolie petite poupée contre lui ...




    Il n'arrêtait pas de lui caresser les cheveux et de la serrer doucement contre lui . Je me demandais à qui était destinée la poupée . Puis , le petit garçon se retourna vers la dame près de lui : " Tata , es-tu certaine que je n'ai pas assez de sous ? "
    La dame lui répondit avec un peu d'impatience :
    " Tu sais que tu n'as pas assez de sous pour l'acheter " ....


    Puis sa tante lui demanda de rester là et de l'attendre quelques minutes ....
    Puis elle partit rapidement ...


    Le petit garçon tenait toujours la poupée
    dans ses mains . Finalement , je me suis dirigé vers lui , et lui ai demandé
    à qui il voulait donner la poupée ...
    " C'est la poupée que ma petite s½ur désirait plus que tout pour Noël "...
    Elle était sûre que le Père Noël la lui apporterait
    "Je lui dis alors qu'il allait peut-être la lui apporter ."
    Il me répondit tristement : " Non , le Père Noël ne peut pas aller là où ma petite s½ur se trouve
    maintenant ... "


    " Il faut que je donne la poupée à ma maman pour qu'elle la lui apporte "
    Il avait les yeux tellement tristes en disant cela .
    " Elle est partie rejoindre Jésus . Papa dit que maman va aller retrouver Jésus bientôt elle aussi , alors j'ai pensé qu'elle pourrait prendre la poupée avec elle et la donner à ma petite s½ur " ...
    Mon c½ur s'est presque arrêté de battre ....

    Le petit garçon a levé les yeux vers moi et m'a dit : " J'ai dit à papa de dire à maman de ne pas partir tout de suite . Je lui ai demandé d'attendre que je revienne du magasin "
    Puis il m'a montré une photo de lui prise dans le magasin , sur laquelle il tenait la poupée en me disant : "Je veux que maman apporte aussi cette photo avec elle , comme ça , elle ne m'oubliera pas ... J'aime ma maman et j'aimerai qu'elle ne me quitte pas , mais papa dit qu'il faut qu'elle aille avec ma petite s½ur " ...
    Puis il baissa la tête et resta silencieux . Je fouilla dans mon porte feuilles et j'en sorti une liasse de billets et je demanda au petit garçon : " Et si on recomptait tes sous une dernière fois pour être sûrs ? "
    "OK" ! dit-il , " Il faut que j'en ai assez " ....


    Je glissais mon argent avec le sien et nous avons commencé à compter ...
    Il y en avait amplement pour la poupée et même plus . Doucement , le petit garçon murmura : " Merci Jésus pour m'avoir donné assez de sous "...
    Puis il me regarda et dit : "J'avais demandé à Jésus de
    s'arranger pour que j'ai assez de sous pour acheter cette poupée afin que ma maman puisse l'apporter à ma s½ur . Il a entendu ma prière . Je voulais aussi avoir assez de sous pour acheter une rose blanche à ma maman , mais je n'osais pas lui demander . Mais il m'a donné assez de sous pour acheter la poupée et la rose blanche . Vous savez , ma maman aime tellement les roses blanches ..."


    Quelques minutes plus tard , sa tante revint , et je m'éloignai en poussant mon panier . Je terminai mon magasinage dans un état d'esprit complètement différent de celui dans lequel je l'avais commencé ...


    Je n'arrivais pas à oublier le petit garçon . Puis, je me suis rappelé un article paru dans le journal quelques jours auparavant , qui parlait d'un conducteur en état d'ivresse qui avait frappé une voiture dans laquelle se trouvaient une jeune femme et sa fille ...
    La petite fille était morte sur le coup et la mère gravement blessée ....
    La famille devait décider s'ils allaient la faire débrancher du respirateur ...
    Est-ce que c'était la famille de ce petit garçon ? Deux jours plus tard , je lu dans le journal que la jeune femme était morte . Je ne pu m'empêcher d'aller acheter un bouquet de roses blanches et me rendre au salon mortuaire où était exposée la jeune dame ...


    Elle était là ................
    tenant une jolie rose blanche dans sa main , avec la poupée et la photo du petit garçon dans le magasin ... J'ai quitté le salon en pleurant sentant que ma vie changerait pour toujours !! L'amour que ce petit garçon éprouvait pour sa maman et sa s½ur était tellement grand ! tellement incroyable ! Et en une fraction de seconde , un conducteur ivre lui a tout enlevé ...............................................!!